PLATE-FORME POLITIQUE DU MLNQ


Le Mouvement de Libération Nationale du Québec (MLNQ)…

  1. … est une organisation de combat voué à la libération nationale du peuple québécois, c'est-à-dire déterminé à combattre jusqu'au bout pour l'indépendance du Québec;

  2. …se définit comme une coalition regroupant des citoyens de toutes les classes sociales et venant de différents horizons politiques, de la droite à l'extrême-gauche, prêts à combattre l'impérialisme canadien et ses alliés en territoire québécois afin de libérer le peuple québécois de la domination canadienne;

  3. … se veut progressiste et soutient la sociale-démocratie, filet de base qui constitue un minimum de solidarité, d'équité et de justice sociales;

  4. …s'oppose à la mondialisation néolibérale et à l'impérialisme, quel qu'il soit, et entend combattre pour le maintient de la diversité humaine et culturelle pour laquelle la seule issue est l'indépendance des peuples;

  5. …tient à rétablir la langue française comme seule et unique langue officielle du Québec et, dans ce but, demande la restauration et le renforcement de la loi 101 et l'abolition de tous les privilèges linguistiques accordés à la minorité canadienne;

  6. …dénonce toute tentative de nier l'existence du peuple québécois et son droit à l'indépendance, que ce soit au nom du multiculturalisme, du fédéralisme (quelle qu'en soit la forme) ou de toute autre manœuvre de diversion politique;

  7. …demande qu'on instaure un seul et unique réseau d'enseignement public français à l'intérieur duquel d'autres langues seront enseignées;

  8. …entend apporter son aide à tous les mouvements qui défendront vigoureusement les droits sociaux de tous les Québécois: il appuiera étudiants, travailleurs, syndicats, chômeurs et assistés sociaux dans leur lutte pour la justice sociale et la libération du Québec;

  9. …exige l'égalité juridique, politique, économique et socioculturelle pour toutes les femmes du Québec;

  10. …fait la promotion d'une politique familiale adaptée aux exigences d'aujourd'hui;

  11. …entend combattre l'exclusion sociale créée par les forces impérialistes canadiennes et leurs alliés;

  12. …appuie la jeunesse québécoise dans sa lutte pour l'égalité sociale;

  13. …entend favoriser une lutte révolutionnaire de libération nationale du peuple;

  14. …demande la restructuration et la réorganisation de la fiscalité québécoise afin qu'elle serve l'équité et la justice;

  15. …entend soutenir l'émergence d'une presse indépendantiste afin de donner une place dans l'espace public au discours de combat pour l'indépendance du Québec et dénonce le monopole fédéraliste de l'information;

  16. …exige que le Québec se dote, avant même la déclaration d'indépendance, d'une armée québécoise avec état-major et service de renseignement pour garantir son intégrité territoriale et défendre ses frontières et déclare que, tant que l'État québécois s'avérera inapte à mettre en place une telle structure, il entend favoriser l'émergence d'une force de défense populaire;

  17. …veut développer la solidarité avec le monde francophone ainsi qu'avec les mouvements indépendantistes de la planète qui partagent nos objectifs et réaffirme son soutien aux camarades basques, irlandais, palestiniens et latino-américains, notamment, qui combattent courageusement pour leur libération nationale et sociale;

  18. …entend ramener la lutte de libération nationale du Québec dans sa perspective historique en prenant exemple notamment sur les luttes qu'ont menés nos camarades Patriotes et Felquistes;

  19. …déclare finalement qu'il soutient la voie démocratique et pacifique pour atteindre l'indépendance du Québec tout en envisageant SÉRIEUSEMENT tous les scénarios possibles et que, en cas de blocage définitif de cette voie, il entend favoriser tous les moyens NÉCESSAIRES ET INÉVITABLES pour qu'advienne l'indépendance nationale.



Le Bureau politique du MLNQ.
Pays du Québec, octobre 2004.






MANIFESTE POLITIQUE


A NOS COMPATRIOTES

La nation française d'Amérique que constitue le peuple du Québec a tenté depuis plus de 30 ans d'obtenir par les voies démocratiques usuelles, le pays auquel elle a droit, mais, chaque fois, les "canadians" d'ici se sont dressés contre elle. Ce fut encore le cas ce 30 octobre dernier. Malgré le fait que plus de 60 % d'entre nous avons choisi le pays du Québec, notre victoire et nos efforts ont été anéantis par les "canadians" vivant chez nous.

Ils ont non seulement fait avorter notre projet collectif, ils ont eu par leur attitude, l'indécence de nier notre existence en tant que peuple. Leur mépris de nos règles démocratiques est inexcusable et doit être dénoncé. Soyons clair, nous n'accepterons jamais qu'un état étranger quel qu'il soit, bafoue avec autant d'arrogance les fondements de notre société.

Il est clair que les politiciens ne suffisent plus. Désormais, tous les Québécois ont le devoir de se lever et de se battre! C'est pourquoi des patriotes venants de différents horizons politiques se sont réunis à l'intérieur du Mouvement de Libération Nationale du Québec pour mener jusqu'au bout la dernière bataille, celle qui fera naître la République du Québec.

A compter de ce jour, LE M.L.N.Q. COMBATTRA SANS RELACHE POUR LIBÉRER LE QUÉBEC DE LA DOMINATION CANADIENNE ET CONTRE SES ALLIÉS INTÉRIEURS. Notre devoir est de redonner à tous les patriotes québécois des perspectives et une direction claires. Il faut en finir avec la rectitude politique et ses acolytes que sont les demi-vérités, les discours édulcorés, le cuite de l'image et le terrorisme économique. Il nous faut surtout dénoncer avec véhémence les tribunaux de l'ennemi qui ont placé les droits individuels au dessus du droit collectif dans le but évident de réduire à néant les outils indispensables à la survie de notre peuple.

Il est impératif d'avoir le courage de dire aux Chrétien, Johnson, Martin, Ouellet, Frulla, Robillard, de même qu'à tous ceux qui les suivent, que nous savons maintenant que les intérêts qu'ils servent sont ceux des ennemis de notre peuple, pas les nôtres. Ces collaborateurs doivent être conscients qu'à l'avenir ils nous trouveront sur leur chemin.

Continuer de prétendre que la survie de notre culture et de notre langue, autant dire de notre peuple, est possible à l'intérieur du cadre fédéral actuel est une aberration, une insulte à l'intelligence du peuple québécois, un mensonge éhonté destiné à nous endormir pour mieux nous faire disparaître. Il y a urgence; le pays du Québec doit naître.

En attendant, le M.L.N.Q. défendra avec vigueur la langue française, seule et unique langue du peuple québécois. Parce qu'il est minuit moins une et parce que déjà Montréal, notre vitrine sur le monde, est à moitié anglicisée, LES PATRIOTES ONT LE DEVOIR D'EXIGER LE RÉTABLISSEMENT ET L'APPLICATION IMMÉDIATE DE LA LOI 101 ET LA CESSATION, SANS DÉLAI, DE TOUS LES PRIVILÈGES LINGUISTIQUES NON PRÉVUS À CELLE-CI, ACCORDÉS À LA MINORITÉ ANGLAISE.

Nous avons été trop patients, la politique sournoise d'assimilation mise en place par le gouvernement d'Ottawa a fait déjà trop de ravages. Ce n'est que lorsque nous serons internationalement reconnus que notre peuple pourra se permettre d'accorder à sa minorité les droits normalement attribués par les autres nations du monde. Avant ce jour, des mesures et des lois d'exceptions, telle que la loi 101, sont essentielles car il en va de la survie de notre peuple et du fait français en Amérique.

De la même manière, nous ne pouvons tolérer plus longtemps qu'un État étranger tente par tous les moyens de nous faire disparaître. Nous savons aujourd'hui plus que jamais que l'immigration massive est un de ceux-là (le bon vieux Durham).

Tant que perdurera un État fédéral pour nous dominer, nous devons exiger de toutes nos forces et de toutes nos voix, UN CONTRÔLE ACCRU SUR L'IMMIGRATION ET CE, JUSQU'A CE QUE LE PAYS, LA RÉPUBLIQUE DU QUÉBEC, AIT LE PLEIN CONTRÔLE SUR SES FRONTIÈRES ET SUR SON IMMIGRATION. Oser affirmer que depuis l'entente Collin-Couture le Québec est le maître d'œuvre en matière d'immigration relève soit de la naïveté infantile, soit de l'hypocrisie crasse. Dans un cas comme dans l'autre, il faut s'élever contre ceux qui s'imaginent nous faire avaler une telle grossièreté. C'est pourquoi, LE M.L.N.Q. REVENDIQUE LA CESSATION IMMÉDIATE DE TOUTE FORME D'ATTAQUES CANADIENNES CONTRE LA CULTURE QUÉBÉCOISE EN LA BANALISANT ET EN LA NOYANT DANS UNE MULTITUDE DE CULTURES ÉTRANGÈRES.


UNE SOCIÉTÉ QUI NOUS RESSEMBLE

Le Québec moderne est depuis trop longtemps, à la merci d'une constitution fédérale désuète, rapiécée au gré des gouvernements et nuisible à l'épanouissement du peuple qui le constitue. Pour se tourner vers l'avenir, la République du Québec devra se doter de tous les outils nécessaires tant à sa survie qu'à son développement. Les entraves passéistes, coûteuses et ambiguës contenues dans la constitution de l'État qui nous domine doivent faire place à la clarté et à la raison. IL NOUS FAUT IMPÉRATIVEMENT INSTAURER AU QUÉBEC UN SEUL ET UNIQUE RÉSEAU D'ENSEIGNEMENT PUBLIQUE FRANÇAIS A L'INTÉRIEUR DUQUEL D'AUTRES LANGUES SERONT ENSEIGNÉES.

C'est une question de dignité et de saine gestion. De même, le M.L.N.Q ne peut tolérer plus longtemps qu'un État étranger maintienne toute une jeunesse et une trop large portion de la population dans un chômage indécent et un monde du travail précaire et sans perspective d'avenir. L'impossibilité de gérer nos propres programmes de formation de la main d'œuvre et nos propres politiques d'emploi malgré le large consensus québécois sur la question est inadmissible.

LE M.L.N.Q. ENTEND COMBATTRE LE CHOMAGE CRÉÉ PAR L'ÉTAT CANADIEN, LUTTER POUR LE DÉVELOPPEMENT DE PROJETS D'EMPLOI ET APPUYER LES INITIATIVES POUR L'INTÉGRATION DES JEUNES AU TRAVAIL. Accepter qu'on maintienne nos frères et nos sœurs dans un état de dépendance aussi puéril est immoral et injuste. Tous les Québécois ont le droit au travail et à la dignité. Le M.L.N.Q. n'entend pas laisser la situation perdurer, et tous les patriotes doivent s'élever contre cette situation odieuse. Dans le même ordre d'idée NOUS DEVONS EXIGER L'ÉGALITÉ JURIDIQUE, POLITIQUE, ÉCONOMIQUE ET SOCIO-CULTURELLE POUR TOUTES LES FEMMES DU QUÉBEC.

Le régime fédéral canadien sert ses intérêts d'abord, intérêts économiques, géopolitiques, stratégiques et identitaires. Depuis sa création il a servi les intérêts d'un "establishment" qui nous est étranger. Personne au Québec ne peut s'étonner de voir le propriétaire de la "Canada Steamship Lines" à la tête du ministère des finances. Personne ne peut s'étonner non plus de voir les "canadians businessmen" s'élever contre la libération du Québec, ils sont du même combat. C'est de notre devoir D'EXIGER LA RESTRUCTURATION ET LA RÉORGANISATION DE LA FISCALITÉ QUÉBÉCOISE DE MANIERE A CE QU'ELLE SERVE L'ÉQUITÉ ET LA JUSTICE.


LA RÉPUBLIQUE DU QUÉBEC

Un pays est un pays, nous ne voulons pas d'un demi pays, d'une moitié d'indépendance, nous la voulons entière et sans compromis. Nous avons trop souvent été bernés par ceux qui ont poussé l'arrogance jusqu'à nous voler le nom du pays que nos ancêtres ont bâti. Désormais, nous voulons être et agir comme une nation. Nous avons fini d'être le un dixième de quelque chose, nous serons un et entier.

LA RÉPUBLIQUE DU QUÉBEC DOIT SE DOTER, DÈS LA DÉCLARATION D'INDÉPENDANCE, D'UNE ARMÉE QUÉBÉCOISE POUR GARANTIR SON INTÉGRITÉ TERRITORIALE ET DÉFENDRE SES FRONTIERES.

Nous devons aussi exiger aussitôt, LA CRÉATION D'UNE BANQUE NATIONALE DU QUÉBEC AINSI QUE D'UNE MONNAIE QUÉBÉCOISE. Cet outil nous permettra d'avoir une place de choix quand viendra le temps de favoriser la création d'une monnaie continentale.

Parce que le M.L.N.Q. souhaite que la République du Québec soit la plus ouverte possible, nous affirmons sans réserve, que NOUS SOMMES EN FAVEUR DE L'ENSEMBLE DES TRAITÉS INTERNATIONAUX, NOTAMMENT CEUX AVEC LES ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE, LE CANADA ET L'EUROPE, LORSQUE CEUX-CI SERONT FAVORABLES AUX INTÉRETS DE TOUS.




AU NOM DU PEUPLE QUÉBÉCOIS


Nous croyons que le peuple québécois est constitué, d'une part, de la majorité francophone qui a bâti le Québec et d'autre part, de tous ceux et celles qui ont choisi d'en faire leur patrie et d'en accepter les fondements. Malheureusement, il y a aussi chez nous bon nombre de canadians et de néo-canadians qui rejettent la réalité de notre existence. Ce sont ceux-là qui ont votés contre notre projet le 30 octobre dernier. lis ont choisi d'être canadians, pas québécois, nous ne pouvons dès lors, que les considérer comme ne faisant pas partie des nôtres. Ils se sont affichés clairement comme étant les ennemis du peuple québécois et désormais nous les traiterons comme tel.

Par ailleurs, nous tenons à saluer le courage et la force de ceux et celles qui, parce qu'ils appuient notre démarche, sont l'objet d'ostracisme de la part de leur communauté d'origine. Ce sont nos frères et sœurs et nous les défendrons jusqu'au bout. Ils ne sont pas seuls, nous les incitons à sortir de l'ombre et à se joindre à nous.

Nous savons qu'il y a, partout au Québec, des patriotes qui cherchent à agir. Les partis politiques ne leur offrant plus de réelles possibilités d'action, ils cherchent à s'organiser, à se solidariser, à se préparer en vue du dernier combat.

Le M.L.N.Q. entend offrir un cadre, une organisation et les outils nécessaires pour développer la mobilisation populaire jusqu'à la victoire. Il devient la force de frappe nécessaire et incontournable pour que se réalise l'indépendance du Québec.

Nous refusons catégoriquement les concepts dilués, les "sociétés distinctes" vides de sens, les "statuts particuliers" inutiles et les autres épithètes du même acabit destinés à nous endormir pour les prochaines décennies.

CETTE TERRE EST LA NOTRE ET NOUS ALLONS LA LIBÉRER ET LA DÉFENDRE CONTRE TOUS SES ENNEMIS.

PATRIOTES DU QUÉBEC, JOIGNEZ LES RANGS, LA RÉPUBLIQUE DU QUÉBEC EST A NOTRE PORTÉE!

NOTRE PAYS NOUS L'AURONS!


Montréal, le 25 novembre 1995



Début de page


Index Principal