Capsule Historique

Liberté, liberté, qu'il serait beau de souffrir pour toi,
qu'il serait beau de faire comprendre aux Canadiens,
tout ce que tes amants reçoivent de force et de courage
en te servant!

Réveille-toi donc, Canadien, n'entends-tu pas la voix de
tes frères qui t'appellent? Cette voix sort du tombeau,
elle ne te demande pas vengeance, mais elle te crie d'être
libre, il te suffit de vouloir.

Charles Hindelang

Général en chef des forces Patriotiques du Québec en 1838.
Charles Hindelang a, écrit ce texte le 15 février 1839 le matin même
de son exécution par le futur gouvernement canadien de l'époque.